_________________________
CONTACT : 01 40 21 32 14

CREATIONS

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 1996

“PAÏSES” Création pour trois danseuses

“C’est à la fin des années 1980 qu’Elisabeth Petit, danseuse de Bharata Natyam, fut reconnue, en France comme en Inde; particulièrement lors du Festival International de danse de Montpellier (1990) qui l’invita à danser en compagnie de Shri V.S. Muthuswamy Pillai, son maître pendant plus de dix ans. Ce créateur inspiré, disparu en 1992, lui transmît le goût d’une danse fougueuse et charnelle, précise et ludique, celui aussi d’une recherche rigoureuse.

L’itinéraire et la personnalité d’Elisabeth Petit témoignent d’une véritable originalité dans le paysage de la danse contemporaine. Elle a, d’une part, montré un intérêt constant pour des chorégraphes parmi les plus novateurs: Alwin Nikolaïs, Carolyn Carlson et Quentin Rouiller auprès de qui elle reçut une solide formation, et plus récemment Mathilde Monnier et Christian Trouillas. Celui-ci chorégraphia en 1992 un duo interprété par M.Monnier et E.Petit.
Elle fut, d’autre part, une des premières danseuses contemporaines à manifester la nécessité de pratiquer des arts et des savoirs “traditionnels” (yoga et danse indienne) issus d’une civilisation où l’intelligence du corps garde une place essentielle tant dans la philosophie que dans la vie quotidienne. Loin de toute fascination exotique, la pratique de la danse fut enfin reliée à ses préoccupations existentielles.
Elle s’est longtemps attachée à maîtriser les qualités du Bharata Natyam: rigueur de la construction et foisonnement des propositions, complexité rythmique et vertigineuses dissociations corporelles, art de l’émotion et de la suggestion. Et peu à peu apparut devant elle un chemin encore inexploré vers d’autres écritures chorégraphiques contemporaines.

Si elle a pleinement participé à une véritable renaissance de la danse indienne en France, Elisabeth Petit n’a cependant pas pour seule perspective de persévérer dans une carrière déjà tracée de danseuse de Bharata Natyam.
Ainsi, après le temps des récitals traditionnels est d’abord venu celui d’une relecture de cette danse dans le respect de ses règles, puis le temps d’une confrontation avec une écriture contemporaine et enfin, l’écriture d’un solo.
La création qu’elle propose en 1996 se situe bien loin d’un récital traditionnel. Elle n’est pas non plus recherche d’un “renouvellement” du Bharata Natyam, encore moins une hypothétique “synthèse” entre les apports occidentaux et indiens. Elle se place au-delà de l’opposition trop réductrice entre “tradition” et “modernité”.
Portée vers son propre langage par les danses qui l’ont formée, c’est par delà toute référence directe à la danse indienne et à ses processus de composition qu’Elisabeth Petit aborde cette nouvelle étape de son travail.
Le parcours de ses trois interprètes recoupe le sien: Brigitte Chataignier, formée en danse classique et contemporaine, puis vivant longuement au Kérala et devenue danseuse de Mohini Attam; Padmini Chettur, danseuse de Bharata Natyam, entraînée à l’art martial du Kérala – le Kalaripayat - et interprète pendant cinq ans de la chorégraphe indienne contemporaine Chandralekha; et Sharmila Mukerji, danseuse contemporaine de nationalité anglaise et d’origine indienne.
Avec elles, Elisabeth Petit nous invite à suivre trois femmes dont la danse ne peut naître que de l’immobilité. Immobilité, silence, respiration. De la mémoire inscrite en leurs corps naîtra le mouvement, l’exploration des limites, la traversée du tumulte, de l’origine à l’inconnu.
Rémi Nicolas, collaborateur de nombreux chorégraphes contemporains et complice de longue date d’Elisabeth Petit signe la scénographie et les lumières.
Jean-Paul Céléa, contrebassiste de renom, d’abord au sein de l’IRCAM, partenaire – entre autres -de Michel Portal et John Mac Laughlin, interprète de Marc Monnet et Pascal Dusapin, signe la création musicale.”

Isabelle Launay

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 1992 - EGMORE CROSSING

« EGMORE CROSSING » Solo

Chorégraphie : Elisabeth Petit Musique : Jean- Paul Céléa
Lumières : Rémi Nicolas

Treize années passées entre la France et l’Inde nourrissent ce solo.Egmore Crossing, croisée des chemins.La musique de Jean-Paul Céléa se mêle aux athmosphères sonores de la vie quotidienne à Madras et donne ses propres repères au voyage.Emotion et abstraction se mêlent, loin de la forme indienne et de ses codes.

« Autre musique réussie, celle de Jean-Paul Céléa pour le solo d’Elisabeth Petit - Egmore Crossing – (qui ouvre le spectacle), à la croisée des sonorités électroniques et symphoniques de l’Occident et des rumeurs des rues indiennes. La chorégraphie, simple, quasi minimale, laisse entrevoir l’Inde avec simplicité et effacement. Presque une méditation ».

Fabienne ARVERS
LIBERATION - 17 Novembre 1992.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 1992 - SAMSKARA–SAMSKARA

« SAMSKARA–SAMSKARA »

Duo Elisabeth Petit – Mathilde Monnier Chorégraphie : Christian TrouillasMusique : Louis Sclavis – K.M. Balachandar.
Lumières : Rémi Nicolas
Décor : Annie TolleterTournée indienne: Bombay, New-Delhi, Calcutta, Hyderabad, Madras. Festival de Lille - Festival d’Automne à Paris.

Rencontre de deux danseuses, rencontre d’un musicien de jazz français et d’un musicien traditionnel du sud de l’Inde.Deux univers, forts et autonomes, deux visions différentes du “sens” de la danse, de son rapport à la musique, au public.A partir de nombreuses questions formelles et conceptuelles, par un jeu de décalages et de correspondances, s’est élaboré un langage commun, une complicité à travers la différence.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1996_montpellier3.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1996_montpellier2.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1996_montpellier1.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1992_ec.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1992_e-crossing2.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1992_e-crossing.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1992_mm.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1992_s1.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-12_1992_s2.jpg