_________________________
CONTACT : 01 40 21 32 14

PRIYADARSINI GOVIND

Priyadarsini Govind a étudié l’art du Bharata Natyam à Madras, auprès de deux grands maîtres.Swamimalai K. Rajaratnam, en lui enseignant le Nritta – la technique du mouvement dans toute sa complexité – lui a transmis la rigueur, la force, la précision et la grâce d’une danse savante, profondément ancrée dans la tradition et la culture du sud de l’Inde.
Srimati Kalanidhi Narayanan lui a transmis toute la subtilité de l’Abhinaya, cet art extrêmement élaboré et sophistiqué de la communication, par lequel la danseuse exprime l’émotion, les émotions du poème qu’elle interprète ; la gestuelle symbolique des mains, le regard et les expressions du visage permettant de traduire situations et sentiments.
Priyadarsini Govind est immergée dans le Bharata Ntaym depuis l’enfance. Elle est unanimement reconnue en Inde aujourd’hui comme l’une des danseuses les plus brillantes et accomplies de sa génération.
Elle nourrit sa danse par une réflexion profonde sur l’héritage intellectuel, spirituel et artistique qui est le sien, et par la vitalité d’une jeune femme indienne, moderne, en prise avec les réalités d’une société en pleine mutation.
Priyadarsini s’impose aujourd’hui par sa maturité, l’éclat et la sérénité de sa danse. Généreuse, passionnée et délicate, elle revisite le répertoire traditionnel du Bharata Natyam, y introduit des poèmes contemporains, avec une énergie puissante et une douceur intemporelle.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 2009

ELISABETH PETIT et PRIYADARSINI GOVIND

Tournée : Martigues, Théâtre des Salins Scène Nationale, Séville Teatro Central, Saint Quentin en Yvelines, Scène Nationale.

A Martigues et à St. Quentin, comme à Tarbes et Châteauvallon précédemment, le spectacle de Priya est précédé d’une conférence par Elisabeth. Elle y présente le Bharata Natyam et donne des clefs de lecture pour le récital.

A St. Quentin, elle anime des ateliers d’initiation au Bharata Natyam, dans le cadre d ‘une collaboration du Théâtre avec l’Université.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 2008

ELISABETH PETIT et PRIYADARSINI GOVIND

Elisabeth Petit poursuit sa collaboration avec Priyadarsini Govind et participe à l’élaboration du recital que celle-ci créera en France en 2008. La première représentation aura lieu à Chateauvallon le 25 Avril.

>> THEATRE DE LA VILLE – LES ABBESSES. PRIYADARSINI GOVIND. 29-30 Avril et 2 Mai 2008
“ Depuis son passage au Théâtre des Abbesses en Juin 2006 avec un recital de Bharata Natyam centré autour d’un personage de mère pleurant son fils mort à la guerre, la danseuse indienne Priyadarsini Govind a gagné en popularité en Inde.
Celle qui avait mis sa carrière entre parenthèses pour élever ses enfants dans un pays où il est rare de mener une double vie, s’affiche désormais, à plus de quarante ans, parmi les interprètes en vue de ce style classique traditionnel né il y a deux mille ans dans l’Etat du Tamil Nadu.
Dans les traces de son récital précédent qui remettait en question les schémas du Bharata Natyam en liaison avec l’évolution du public indien demandeur de spectacles plus courts qu’autrefois, Priyadarsini Govind, toujours épaulée pour la mise en scène et la conception globale du spectacle par Elisabeth Petit, a encore aiguisé son propos.
Dans le déroulement traditionnel du recital, elle réintroduit deux pieces, qui bien qu’ayant toujours leur place dans la formation des jeunes danseuses, ne sont plus guère dansées par les professionnelles, depuis une vingtaine d’années: l’Allaripu et le Jatisvaram.
La première est une prise de possession de l’espace théâtral, des directions et des niveaux (positions tendues, en demi-plié et grand plié), structurée par une exposition du vocabulaire minimal.
Quand à la seconde, située près du coeur du recital, elle s’offre comme une séquence de danse pure (nritta), scandée par des refrains techniques précis qui font remonter l’interprète à l’arrière-scène dans un mouvement de vague permanent.
Goût de la structure, saveur de la limpidité, le Bharata Natyam selon Priyadarsini Govind reste plus que jamais une danse en prise avec le monde contemporain.”
J.L.

Tournée :
Châteauvallon, CNCDC - Anvers, Wereldculturcentrum - Amsterdam, Tropen Theater - Madrid, Festival d’Art Sacré.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 2007

ELISABETH PETIT - PRIYADARSINI GOVIND
“SAHASAM”-SPECTACLE JEUNE PUBLIC

Désireuses de partager aussi leur complicité sur scène, Elisabeth Petit et Priyadarsini Govind créent “SAHASAM” en Mai 2007, à la Maison de la Danse de Lyon.

“Sahasam” est un conte universel:
“Deux princesses déchues, autrefois danseuses, victimes d’un sort terrible, vont traverser le chaos, retrouver la mémoire heureuse de leur vie passée, invoquer les divinités de l’Inde, pour finalement se libérer. Le sort sera levé, la danse et la joie retrouvées.”
En toute liberté par rapport aux règles du recital traditionnel, les danseuses et quatre musiciens entraînent les enfants dans le monde merveilleux de la danse et de la musique indiennes.
A travers la puissance des rythmes, l’étrangeté des mélodies et la richesse expressive du Bharata Natyam, ils découvrent un langage, certes ancré dans une culture très différente, mais un langage accessible et contemporain en même temps.

Conception et textes : Elisabeth Petit
Chorégraphie et interpretation : Priyadarsini Govind et Elisabeth Petit
Composition musicale : Rajkumar Bharati
Musique – Chant : Preethy Maheshwar
Nattuvangam : Sajilal Kalathil Narayanan
Mridangam : Saktivel Subramaniam
Violon : Sigamani Natarajan
Lumières – Scénographie : Claire Vialon

Tournée :
Tarbes, Le Parvis Scène Nationale - Lyon, Maison de la Danse.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
> 2006

ELISABETH PETIT et PRIYADARSINI GOVIND

En 1980, Elisabeth et Priyadarsini se rencontrent à Madras, toutes deux élèves de Srimati Kalanidhi Narayanan.
Elles ne se perdent plus de vue, mais c’est en 2001 que leur relation prend une nouvelle dimension: leurs parcours respectifs, leurs vies, les amènent alors à une grande complémentarité professionnelle et artistique.
Celle-ci s’exprime d’abord au Festival de Montpellier en 2004.
Puis leur collaboration s’approfondit à travers l’élaboration commune du récital dansé par Priyadarsini à Paris en 2006.


THEATRE DE LA VILLE - LES ABBESSES
27 au 30 Juin 2006

“Encore peu connue en France, la danseuse indienne Priyadarsini Govind a des chances de ne pas le rester bien longtemps. Originaire de Tanjore, cette experte en Bharata Natyam qui avait mis sa carrière entre parenthèses pour élever ses enfants, a raffiné depuis de longues années une virtuosité sans appel: la beauté abstraite de son geste possède un impact émotionnel fort. Sans doute, son besoin irrépressible de danser, son urgence à articuler dans un même élan sa vie d’artiste et de femme, chargent-ils son art d’une saveur toute particulière.

Elève à Madras des gurus Swamimalai K. Rajaratnam et Smt. Kalanidhi Narayanan, elle se révèle aussi libre et vibrante dans le nritta (danse pure, très technique et d’une grande complexité rythmique), que dans l’abhinaya (danse expressive qui met en scène les différents personnages d’un poème). Face au plus ancien style traditionnel indien, né il y a quelques deux mille ans dans l’Etat du Tamil Nadu, dont les codes complexes et stricts exigent une précision imparable, sa rigueur et sa vivacité suggestive emportent le morceau. Pour son premier passage au Théâtre de la Ville, Priyadarsini Govind apparaît en solo. Elle a néanmoins demandé à sa complice et amie, la danseuse de Bharata Natyam Elisabeth Petit, figure fameuse de la danse indienne en France, de l’accompagner dans l’élaboration du récital. Gageons que le regard affûté et généreux d’Elisabeth Petit saura mettre en valeur les nuances les plus fines de la singularité d’un talent.”

J.L.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2006.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2006_tville.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2006_1981.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2007_sahasam_3.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2007_sahasam_4.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2007_sahasam_1.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2007_sahasam_2.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2008_priya2.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2008_priya.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2009_Priya_StQuentin.jpg
http://www.studiodelamaindor.com/files/gimgs/th-13_2009_StQuentin_.jpg